Faire l’étude des professions féminines malgré les silences des sources à Charleville (1740-1890)

Article issu de la Journée d’Etude de l’Ecole Doctorale 188 Histoire moderne et contemporaine (Sorbonne-Université) : “Carence, Absence, Silence des sources” (2020)

Résumé

L’objectif de cet article est de montrer comment les carences et les absences d’informations sur les femmes posent des problèmes dans l’analyse des cultures familiales féminines entre 1740 et 1890 à Charleville. Analyser les transmissions et les cultures familiales à partir des sources sérielles que sont les actes de mariage et de décès n’est pas aisé quand il est question des femmes. En effet, ces dernières, mariées ou célibataires, ont rarement une profession mentionnée. L’historien manque alors d’éléments pour comprendre les transmissions de mère en fille, voire au sein d’une sororie. Les recensements et les sources notariées, peuvent apporter des compléments d’informations sur la vie professionnelle, même si ces archives ne sont pas non plus dénuées de lacunes sur les professions féminines.

Abstract

The aim of this article is to show how the lack and the absence of information about women are obstacles to understand feminine family cultures between 1740 and 1890 in Charleville. To analyse feminine transmissions and family culture from serial sources, as wedding acts and death acts, in Charleville is difficult. In facts, women have seldom a profession in those acts. This creates a bigger issue when women were single. Historians miss then éléments to understand how transmission were passed on generation, from a mother to daughters, or a profession in a sisterhood. Census and notarial deeds can provide supplements to fill the gaps of informations.

Mots-clés :

histoire sociale, histoire des femmes, travail, culture familiale, histoire de la population, recensements, état-civil, XVIIIe, XIXe, Charleville

Publié sur le site de la revue Enquêtes de l’Ecole Doctorale 188 : https://ed188.hypotheses.org/files/2022/04/2-1.-Cecile-Alexandre.pdf


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search